CONSEILS

Conseils des coud’agiles :

1. Une bonne lecture de carte peut éviter des kilomètres en trop ; entraînez vous sur des cartes IGN de votre région – posez un point de départ – posez un point d’arrivée et cherchez l’itinéraire le mieux adapté à votre moyen d’évolution, afin d’obtenir une progression la plus rectiligne et de ce fait, rallier les deux points en un minimum de temps.

2. Un porte carte pour VTT et course à pied vous facilitera la progression avec une carte toujours en bon état (en cas de pluie) et surtout sans avoir à la tenir à la main.

3. Entraînez-vous à l’orientation : Un parcours permanent de 35 postes a été créé à Castets.
Venez vous y préparer…renseignements et achats de cartes à l’office du tourisme, tél 05 58 89 44 79.

Avant de partir…

Déclaration universelle du droit au sport dans la nature adoptée par le Comité National Olympique et Sportif Français à son assemblée générale du 4 mai 1999.
Les pratiquants de sports de nature, attentifs à la conservation des espaces naturels, ont résolu d’exposer, dans une déclaration universelle, ce que sont leurs droits et leurs devoirs à l’égard de ce patrimoine de l’humanité.

1. Tout homme a le droit à l’accès à la nature, dans le respect de ce patrimoine universel

2. La pratique du sport dans la nature est un droit qui doit s’accompagner de règles éthiques et morales, admises et respectées de tous et promues par les nations

3. La nature doit être impérativement protégée contre toute forme de négligence, d’exploitation et de pratiques pouvant entraîner sa dégradation

4. Ce droit à la nature ne peut être limité que lorsque la nécessité de préserver ce patrimoine est prouvée de façon irréfutable

5. Dans l’esprit d’une démarche citoyenne universelle, le pratiquant s’engage à s’informer, à se former et à promouvoir, notamment auprès des jeunes, les principes relatifs à la conservation des espaces naturels
6. Ainsi, la nature est et doit rester le patrimoine de l’humanité

7. L’homme est et doit en être le protecteur.

Enregistrer

Enregistrer